Livraison Offerte

Comment bien choisir son taux de nicotine

Conseils pour bien choisir son taux de nicotine

La cigarette électronique est un allié de taille pour les fumeurs en sevrage tabagique. Cela empêche les malaises et les sensations désagréables causées par le manque de nicotine. Pour que l’e-cigarette donne l’effet escompté, il faut bien choisir son composant. La concentration de nicotine dans l’e-liquide a un rôle important à jouer.

En général, elle est à réduire au fur et à mesure où la démarche de sevrage progresse. Notons qu’il est tout à fait possible de composer soi-même sa cigarette électronique. C’est le principe du DIY e-liquide (Do it yourself). Découvrez comment faire pour obtenir le bon dosage et tirer profit du plaisir de vapoter.

Comprendre le Hit

La plupart des vapoteurs sont à la recherche du Hit.  Il s’agit d’une sensation de gratouillis dans la gorge chaque fois qu’ils aspirent la vapeur issue de la cigarette électronique. Cela procure un plaisir immédiat. Lorsque le Hit est trop faible, les vapoteurs ont l’impression de n’avoir rien aspiré.

Le Hit est donc indispensable aux fumeurs en sevrage. Cependant, lorsqu’il est trop puissant, le risque d’irritation au niveau de la gorge est à craindre. La puissance du Hit dépend pratiquement du taux de nicotine dans l’e-liquide. En effet, c’est la nicotine qui provoque ce picotement dans la gorge.

Comment faire alors pour trouver le bon équilibre ? Tout dépend du dosage de nicotine dans l’e-liquide. Ce qu’il faut éviter, c’est de débuter le vapotage avec de la cigarette électronique sans nicotine. En revanche, il faut réduire sa quantité de façon progressive.

Le choix du taux de nicotine

Lors de la composition de l’e-liquide, la première chose à faire est de définir la quantité de nicotine souhaitée. Elle est exprimée en mg de nicotine par ml de liquide. Ainsi, dans un flacon dosé à 5 mg/ml, il y a 6 mg de nicotine pour chaque millilitre de liquide. Ainsi, si le volume de contenance de la fiole est de 10 ml, elle contient 60 mg de nicotine.

Le marché propose des cigarettes électroniques dotées d’un niveau de nicotine de 6mg/ml, 11 à 12 mg/ml ou de 16 à 18 mg/ml. Pour quel e-liquide se pencher ? Il suffit de tenir compte de votre niveau de dépendance à la nicotine.

  • La dose pour les gros fumeurs

Pour les fumeurs ayant eu l’habitude de consommer plus de 20 cigarettes par jour, il faudra opter pour un e-liquide puissant. Leur niveau de dépendance est important et ils risquent de ressentir un manque en cas de hit trop faible. Ils devront donc opter pour un dosage en nicotine de 18 mg/ml.

  • La dose pour les moyens fumeurs

Les fumeurs qui  ont consommé entre 10 et 20 cigarettes au quotidien ont besoin d’un e-liquide doté d’un taux de nicotine de 12 mg/ml.

  • La dose pour les fumeurs occasionnels

Enfin, les fumeurs ayant pris moins de 10 cigarettes par jour ont besoin d’un dosage en nicotine de 6mg/ml.

Évidemment, tout ceci est donné à titre indicatif. Pour trouver le dosage idéal, il faut effectuer des essais en commençant par un taux plus élevé. Il ne reste plus ensuite qu’à réduire le taux de nicotine jusqu’à obtenir la sensation souhaitée.

Le choix de la composition de l’e-liquide de base

Pour confectionner un e-liquide adapté à vos attentes, il est tout aussi indispensable de bien choisir la base à utiliser. En général, elle comporte deux éléments dont le propylène glycol (PG) et la glycérine végétale (VG). Leur proportion dans le liquide de base est à choisir avec minutie.

  • Le 100% PG pour un hit puissant

Pour faire ressortir l’arôme et ressentir un hit plus élevé, une base avec 100% de PG est l’idéale. Le composant revêt un aspect très fluide, ce qui peut engendrer des fuites. Par ailleurs, un e-liquide 100% PG provoque souvent une sensation d’assèchement. Ainsi, il faut boire beaucoup d’eau lors de son utilisation.

  • Le 100 % VG pour plus de vapeur

Vapoter du 100% glycérine végétale est en revanche le choix idéal pour les fans de grosses vapeurs. Il faut mentionner que le GV est un produit épais. Ainsi, lorsque sa proportion est élevée, l’e-liquide produit une vapeur onctueuse et dense. De plus, une forte quantité de GV offre une note sucrée aux arômes. Le problème, c’est que le hit est assez faible. En outre, les grosses vapeurs ont tendance à encrasser rapidement le matériel de vaporisation.

  • Le 30 % PG et 70 % VG pour moins de déshydratation

Le 30% PG et 80 % VG est le mélange le plus prisé en France. Il met les vapoteurs à l’abri des sensations d’assèchement.

  • Le 50 % PG et 50 % VG comme mélange idéal

En effet, le 50% PG et 50% VG se présente comme un bon compromis. Un e-liquide doté d’une telle composition offre une vapeur généreuse. Il se dote également d’un bon niveau de viscosité, ce qui réduit le risque d’encrassement du matériel. Pour couronner le tout, un tel mélange garantit une meilleure conduction des arômes.