Navigation dans le blog

Derniers commentaires

Conseils pour vapoteurs débutant

L’intégration dans l’univers de la vape nécessite une certaine adaptation. Il est clair que vous vous posez sans doute de questions : comment vapoter correctement ? Dans cet article qui suit, vous trouverez des explications qui vous seront certainement utiles.

Vapoter n’est pas fumer

La plupart des fumeurs débutent par absorber par la bouche, aspirer profondément la fumée dans les poumons avant de la dégager. La puissance de la première inhalation avec la bouche et la durée de stase de la fumée retenue dans les poumons varient selon la personne qui fume.

De ce fait, il est fréquent de voir qu’un fumeur accoutumé à fumer des cigarettes fortes, et qui se met à consommer des cigarettes légères, aura l’habitude de prendre des bouffées assez importantes, que ce soit dans leur fréquence que dans leur intensité, pour assouvir le manque de nicotine. C’est pour cela que plusieurs professionnels dans le domaine du tabac s’accordent à dire qu’il n’y a pas une grande différence entre les cigarettes légères et fortes, elles sont toutes dangereuses. Il faut préciser que le danger peut encore être même plus présent avec les cigarettes légères car le fumeur a tendance à tirer plus vite, ce qui augmente la température de combustion, de ce fait, la production de substances néfastes à des phases supérieures.

Les experts du tabac nomment ce processus : l’auto titration. Pour être plus précis, le cerveau de la personne qui fume, est en connaissance de la dose de nicotine exacte dont il a besoin, par conséquent, cela enclenche des mécanismes comportementaux adéquats aux circonstances afin d’avoir de la satisfaction. Il est possible que la fréquence des prises de cigarettes ne sera pas la même selon le moment de la journée, le genre de cigarettes utilisées, le niveau de stress, …

En ce qui concerne la cigarette électronique, le principe d’auto titration reste semblable, avec une différence primordiale que la nicotine renfermée dans les liquides électroniques pour les e-cigarettes, n’atteint pas aussi vite le cerceau, par rapport aux cigarettes classiques. En plus, le taux de nicotine dans les cigarettes classiques est augmenté par des réactions chimiques complexes provenant de la combustion du tabac, ainsi que du traitement spécifique de ce dernier en usine. Par ailleurs, le fumeur qui passe au vapotage, doit aménager son comportement pour avoir les doses de nicotines correctes pour son cerveau de fumeur.

 

Vapoter quotidiennement tout en douceur

Dans un premier temps, pour débuter correctement le vapotage, il est important de s’assurer que sa e-cigarette soit convenablement approvisionnée en liquide électronique. Pourtant, dans le cas contraire, il y a de fortes chances que cela puisse provoquer une anomalie, telle que la bouffée sèche ou encore du dry hit, ce qui n’est pas du tout agréable. Soyez rassuré, le corps humain perçoit très rapidement ces substances : un goût âcre en bouche, piquant et sec, et parfois même insupportable.

Par la suite, il faudra être attentif aux réglages de votre outil, et s’assurer que ce dernier possède des probabilités de configuration spécifiques, comme la variation de la puissance ou de la tension par exemple. Notez qu’il ne faut en aucun cas, surchauffer votre résistance pour pas grand-chose, au risque de privilégier une éventuelle production d’éléments néfastes anormalement élevés dans la vapeur. Aussi, il est essentiel de toujours se référer au mode d’emploi afin de connaître les bonnes pratiques d’utilisation de votre cigarette électronique.

Le vapotage en quatre étapes

Pour un vapotage réussi, il y a des étapes à suivre. Tout d’abord, une fois, votre e-cigarette mise en bouche, appuyez sur le bouton de marche, communément appelé switch ou fire, dans le langage des vapoteurs. Il est évidemment inutile d’appuyer sur ce bouton si votre cigarette électronique n’est même pas dans votre bouche. Sachez que l’air créé par l’inhalation contribue au refroidissement de la résistance, pourtant l’objectif est de ne pas trop la chauffer. Le bouton ne doit être activé qu’au début de l’inhalation.

Ensuite, pour vapoter, sachez qu’il faut aspirer avec la bouche, tout comme ce que vous faisiez avec votre cigarette classique, toutefois, allez-y plus lentement. Par la suite, évitez de garder trop longtemps la vapeur. Au moment de l’inhalation de la vapeur avec vos poumons, essayez de ne pas la conserver trop longtemps quitte à recracher une faible quantité de vapeur. Peut-être que l’aspect visuel de la fumée vous semble fortuit, cependant, elle a malgré tout son importance. Il est vrai qu’apercevoir la fumée, nouvellement transformée en vapeur, est dans notre cas, satisfaisant aussi bien pour les yeux, que pour le cerveau. A part cela, échelonner les bouffées s’avère essentiel pour éviter le sur-chauffage de la résistance de votre atomiseur. Par contre, ne faites pas attention au nombre de bouffées. C’est complètement normal, qu’un vapoteur novice tire constamment sur sa e-cigarette.

 

Concernant la nicotine contenue dans les cigarettes électroniques

Il est bon à savoir que, la nicotine propagée par une cigarette électronique prend plus de temps à pénétrer dans le sang et n’y arrive pas avec la même ténacité. Afin d’atteindre le même niveau de nicotémie, le vapoteur se doit de vapoter plus fréquemment et plus longuement que le fumeur. Sachez que la cigarette classique apporte un shoot, ce qui n’est pas le cas de la cigarette électronique dans une certaine mesure. De base, la nicotine à dose normale ne montre aucun risque pour la santé. Il est à noter que, ce sont les éléments chimiques qui proviennent de la combustion du tabac qui peuvent causer des problèmes très importants.

Pour conclure, sachez prendre votre temps. Se départir du tabac est un vrai défi, même avec des accessoires aussi complexes que les cigarettes électroniques contemporains. Toutefois, il faut dire que, ce dispositif est efficace et utile pour votre sevrage au tabac. Après une petite période d’adaptation, entrer dans l’univers de la vape n’est pas chose compliquée. Votre organisme se sentira beaucoup mieux avec la vape qu’avec la cigarette classique.

Laissez un commentaire