Navigation dans le blog

Derniers commentaires

Je débute dans la vape. Quel e-liquide choisir ?

Vous avez franchi le cap de quitter le tabac pour la cigarette électronique, nous ne pouvons que vous en féliciter !

Mais il est vrai qu’il n’est pas toujours aisé de savoir vers quel e liquide se tourner, le marché étant tellement grand, et le type de saveurs aussi…

Nous allons aujourd’hui tenter de vous aiguiller dans ce choix, qui n’est pas une science infuse, car il ne faut pas oublier que tous les goûts sont dans la nature comme on dit, et qu’un e-liquide pourra paraître exceptionnel au palais d’une personne, et ne pas l’être du tout pour une autre.

L’idéal est de pouvoir tester dans un shop physique, mais en ces temps de Covid-19, il est interdit de le faire en boutique (ce qui est fort logique avec ce coronavirus), donc il faut se contenter de notre intuition, de ce qui nous semble attirant dans une description de liquide.

 

Les 4 grandes familles de e-liquides

 

Pour commencer, nous allons parler de saveurs (ou « goûts » pour certains). En effet, il existe 4 types de e liquides pour ravir le plus possible le consommateur.

Il s’agit donc de goûts tabac (appelés « classic »), fruités, gourmands et enfin mentholés.

Il existe bien sûr d’autres sous-catégories pour chacun d’eux, comme les fruités frais, les gourmands fruités, les gourmands classics et j’en passe…

Vous l’aurez compris, il y en a pour tous les goûts, c’est un des gros avantages de la vape par ailleurs !

D’instinct, le fumeur voudrait retrouver des saveurs similaires à ces cigarettes, ou bien s’orienter vers un e-liquide mentholé. Mais il faut bien se mettre en tête que nous ne retrouverons jamais le vrai goût d’une cigarette (sauf cas très rares de liquides complexes, onéreux et pas forcément adaptés aux débutants : les macérats de feuilles de tabac). Beaucoup de personnes essaient ces goûts classics, et les laissent de côté car vraiment différents. Mais certains les aiment malgré tout ! Encore une fois, affaire de goût tout à fait subjective.

Il est vrai que beaucoup se laissent tenter par des e-liquides fruités pour débuter, c’est un bon choix, car nous avons toutes et tous au moins un fruit que nous adorons, que l’on appréciera de vapoter très régulièrement, voire en permanence.

Il n’y a pas de bon ou de mauvais e-liquide en soit, le meilleur e-liquide sera tout simplement celui que vous apprécierez et qui ne vous fera plus jamais toucher à une cigarette !

 

Quel taux de nicotine pour mon sevrage tabagique ?

 

Voici une question que l’on retrouve souvent dans la bouche du fumeur désirant arrêter le tabac ! Il est vrai qu’entre tous les taux de nicotine proposés sur le marché, ce n’est pas forcément évident de savoir vers lequel se diriger… Sans parler des à-priori publics à propos de la nicotine, souvent erronés.

Dans la très grande majorité des cas, nous favoriserons la cigarette électronique avec un tirage serré (dit MTL pour « Mouth To Lungs », qui se traduit en français par « de la bouche aux poumons ») pour un sevrage tabagique. C’est ce qui se rapproche le plus de la façon de fumer votre cigare ou cigarette.

Ce type de tirage permet de pouvoir vapoter les taux de nicotine les plus élevés, ceux dont nous aurons besoin pour réussir avec succès l’abandon du tabac.

Il faudra donc choisir le taux de nicotine le plus élevé possible, celui que vous allez tolérer le plus au niveau de la sensation de picotement en gorge (appelé « hit » dans le jardon de la vape), car il vous permettra d’avoir les récepteurs nicotiniques du cerveau bien saturés, sans devoir vapoter des quantités astronomiques d’e-liquide !

Un calcul est simple : pour chaque cigarette fumée, vous absorbez entre 1 et 3 mg de nicotine (à doubler en cas de cigarettes tubées ou roulées).

Donc, pour un fumeur d’une dizaine de cigarettes par jour, cela fera entre 10 et 30 mg de nicotine nécessaires par jour (toujours à doubler en cas de tubes ou roulées).

Si l’on s’oriente vers un e-liquide en 12 mg/ml de nicotine, vous aurez donc besoin de vapoter approximativement de 1 ml à… 5 ml (pour la personne qui absorberait le plus possible sur sa cigarette roulée ou tubée).

Si l’on passe à un fumeur d’un paquet de 20 cigarettes par jour, cela fera donc entre 2 ml et 10 ml par jour !

De manière générale, on recommande un maximum de 4 voire 5 ml par jour en tirage serré, ce qui est déjà beaucoup sur ce type de tirage. Et il va de soit que plus vous consommerez de liquide, plus cela vous coûtera cher aussi dans le cas d’un taux trop bas (sans parler des sensations de manque qui peuvent apparaître dans la journée).

C’est pourquoi il ne faut pas hésiter à prendre le taux de nicotine le plus fort possible si cela passe en gorge, il n’y a aucun risque de surdosage.

La nicotine n’est pas notre ennemie, bien au contraire, c’est elle qui nous aidera à réussir notre sevrage.

Ne surtout pas avoir peur de la nicotine !

Si besoin est, il existe aussi les sels de nicotine, qui permettent d’atteindre un taux de 20 mg/ml (le plus haut possible) sans avoir de picotement énorme en gorge, c’est une bonne alternative également pour certaines personnes.

 

PG, VG, kézaco ?

 

Il existe 4 composants élémentaires dans un e-liquide : le propylène glycol (dit PG), la glycérine végétale (dite VG), la nicotine (sauf pour ceux vapant en 0 mg/ml , les très vieux vapoteurs étant sevrés) et enfin les arômes (alimentaires et/ou naturels).

Le propylène glycol a pour vertu de favoriser au maximum les saveurs, mais aussi la sensation de picotement en gorge (hit) nécessaire à de nombreux primo-accédants.

La glycérine végétale, quant à elle, apportera une vapeur plus conséquente, mais aussi un côté plus doux aux e-liquides car légèrement sucrée naturellement.

Les e-liquides sont fabriqués selon plusieurs ratios entre le PG et la VG : 70/30, 50/50, 30/70, etc.
En France, le premier nombre indique le pourcentage de PG (propylène glycol) et le second le pourcentage de VG (glycérine végétale).

Pour les cigarettes électroniques à tirage serré, on choisit généralement un e-liquide dosé à hauteur d’au moins 50 % de PG, afin de favoriser les saveurs, le hit mais aussi pour avoir un juice assez fluide (car oui, si le PG est liquide, la VG est bien plus épaisse et plus grasse elle).

Un taux de 70/30 est très bien pour commencer, voire 50/50, mais pas plus bas en pourcentage de propylène glycol, cela rendrait votre jus trop gras, ce qui pourrait réduire la durée de vie de vos résistances (et la grande majorité des fabricants de résistances vouées au tirage MTL recommande des taux de PG supérieurs ou égaux à 50 %).

 

Réglementation des boosters nicotine

 

En Europe, et donc en France, il est bon de savoir que le taux maximum autorisé pour un e-liquide est de 20 mg/ml pour une fiole de 10 ml. c'est pour cette raison que nous retrouvons généralement des boosters de nicotine dosé à 20mg/ml et en contenance de 10 ml maximum.

Il est donc interdit de vendre des e-liquides nicotinés de plus de 10 ml, mais aussi d’aller à un taux de nicotine supérieur à 20 mg/ml.

Dans les cas de grands fumeurs (plus d’un paquet, voire bien plus encore…), il est tout à fait possible d’associer la vape avec les autres substituts nicotiniques vendus sur le marché (patches, gommes, etc.), cela ne pose aucun problème pour votre santé.

Laissez un commentaire